vendredi, juin 22, 2018

La dernière fille - Riley Sager

La dernière fille
Riley Sager

Editions France Loisirs
522 Pages

Quatrième de couverture:
La « Dernière Fille » : terme hollywoodien pour désigner la survivante d’un film d’horreur, forcément jeune et sexy. Quincy est l’une de ces filles… mais pas au cinéma. Il y a dix ans, alors que cinq de ses amis sont sauvagement assassinés, elle est sauvée in extremis par Coop, un policier en patrouille. Depuis, Quincy s’est construit une vie heureuse, mais cette nuit-là reste un trou noir dans sa mémoire.
Pour la presse, elles sont trois à faire partie du club des « Dernières Filles » : Lisa qui a vu mourir neuf de ses camarades d’université et Samantha, qui a survécu à la tuerie du motel où elle travaillait pour payer ses études. Jamais elles ne s’étaient rencontrées. Mais à l’annonce du suicide de Lisa, Samantha se présente à la porte de Quincy. Un ouragan qui fait voler sa vie en éclats et s’effondrer bien des certitudes. Et si l’heure de la vérité avait enfin sonné ?

10 ans après le massacre de ses amis, Quincy n'a toujours pas retrouvé la mémoire et s'est reconstruit une vie tout ce qu'il y a de plus normal. Quand Lisa se suicide et que Samantha débarque soudainement, sa petite existence est chamboulée, surtout que le suicide de Lisa n'est autre qu'un meurtre déguisé et que Samantha n'est pas réellement Samantha. Qu'est-ce que tout cela signifie? Est-ce que Quincy va devoir creuser au fin fond de sa mémoire pour comprendre les motivations de Samantha, alias Tina? 
Voici une histoire qui est pleine de rebondissements et même si elle va vite finir aux oubliettes, ce fut une lecture prenante et agréable.

Comme ce titre correspond à la contrainte "tout au féminin", il participe au Challenge sous la contrainte organisé par Philippe.


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version broché compte 522 pages et participe donc de justesse au Challenge 1 Pavé par mois.

vendredi, juin 08, 2018

Sous l'emprise des ombres - John Connolly

Sous l'emprise des ombres
John Connolly

Editions Pocket
512 Pages

Quatrième de couverture:
Alors que le Collectionneur, qui a tué l'un de ses proches, court toujours, le détective Charlie Parker doit s'occuper d'une nouvelle affaire : un SDF de Boston s'est suicidé après avoir tenté de prendre contact avec lui pour retrouver sa fille héroïnomane. Sa dernière destination connue étant la petite ville de Prosperous dans le Maine, Charlie Parker décide de s'y rendre. Bien vite, il découvre que la ville est bâtie sur un sol " sacré " et qu'elle est régie par une secte adoratrice d'un dieu païen, qui organise chaque année un sacrifice humain... La fille du SDF a été tuée en tentant de s'enfuir et le Conseil des Anciens, mené d'une main de fer par Hayley Connier, la matriarche de la ville, exige qu'une nouvelle victime soit trouvée. Charlie Parker est en danger de mort... Angel et Louis, ses amis, doivent entrer en scène.

Voilà bien longtemps que je n'avais pas retrouvé Charlie Parker et ses accolytes, Louis et Angel. Jude, SDF, est retrouvé pendu et tout le monde conclut au suicide. Sauf qu'il mettait de l'argent de côté pour engager les services de Charlie Parker, ce qui invalide la thèse du suicide. Annie Broyer, la fille de Jude, a disparu depuis qu'elle est passée à Prosperous, petite ville aisée impregnée par la religion, sur laquelle le pasteur, Maraner, garde un œil sévère. Quand Charlie Parker commence à mettre son nez à Properous, il devient l'homme à abattre, mais ça ne l'arrêtera pas dans son élan...
Excellent polar!

Comme ce titre correspond à la contrainte "tout au féminin", il participe au Challenge sous la contrainte organisé par Philippe.


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.
 
 
La version poche compte 512 pages et participe donc de justesse au Challenge 1 Pavé par mois.
 
John Connolly est irlandais et ce livre participe au tout nouveau challenge Voisins, Voisines 2018 organisé par A propos de livres.

lundi, juin 04, 2018

Bilan des lectures du mois de mai

Voici venu le moment de faire le bilan de mes lectures du mois de mai qui a été extrêmement pauvre en lecture...
  • Nuit - Bernard Minier

  • vendredi, mai 18, 2018

    Nuit - Bernard Minier

    Nuit
    Bernard Minier

    Editions Pocket
    608 pages

    Quatrième de couverture:
    Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l'hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L'inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d'une technicienne de la base off-shore.
    Un homme manque à l'appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.
    L'absent s'appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.
    Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d'un enfant.
    Au dos, juste un prénom : GUSTAV
    Pour Kirsten et Martin, c'est le début d'un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.


    L'histoire commence avec la découverte du cadavre d'une jeune femme qui travaillait sur une plateforme pétrolière. Au début du roman, Kirsten et Martin enquêtent chacun de leur côté. Cependant, ils vont entrer en relation bien au-delà de l'enquête. Julian Hirtmann est dans l'ombre et tire les ficelles tout au long du récit. Bien évidemment on se demande d'emblée quel est le lien avec cet enfant, Gustav, et Bernard Minier ne manque pas de nous surprendre jusque dans les dernières pages.
    Je n'avais jamais lu cet auteur, dont on m'a pourtant déjà beaucoup vanté les mérites, mais je constate qu'il nous propose des personnages intéressants qui me donnent très envie de les retrouver à nouveau. Voilà donc encore un auteur qui va rejoindre mes inconditionnels...

    Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.
     
     
    La version poche compte 608 pages et participe donc de justesse au Challenge 1 Pavé par mois.

    mardi, mai 08, 2018

    Bilan de mes lectures du mois d'avril

    Voici venu le moment de faire le bilan de mes lectures du mois d'avril... un tout petit mois au niveau des lectures...

    samedi, avril 14, 2018

    Rédemption - Matt Lennox

    Rédemption
    Matt LENNOX

    Editions Albin Michel
    Traduit par France Camus-Pichon
    411 pages

    Quatrième de couverture:
    Après dix-sept années passées dans une prison de haute sécurité, Leland King revient dans sa ville natale de l’Ontario, où sa mère est en train de mourir. Quel crime a-t-il commis pour avoir été aussi longtemps privé de liberté ?

    Pete, son neveu, né pendant sa détention, l’ignore et ne s’en soucie guère. Mais, dans ce patelin où l’on ne vénère que Dieu et la loi, il est bien le seul : personne n’a vraiment pardonné à Leland son passé criminel. Surtout pas Stan Maitland, un flic à la retraite, qui ne peut s’empêcher de voir un lien entre le retour du « hors-la-loi » et la récente découverte du cadavre d’une jeune femme dans une voiture abandonnée… Il faudra bien, un jour ou l’autre, que Pete affronte la terrible vérité.

    Leland revient chez lui parce que sa mère est malade. Grâce à son beau-frère qui est pasteur, il trouve un logement et un travail. Il essaie de se reconstruire une vie après toutes ces années passées en prison.
    La religion est omniprésente tout au long du récit. Lee a purgé sa peine, mais tous lui demandent de faire profil bas, comme si sa détention seule ne pouvait lui ramener la rédemption.
    On rentre dans ce livre en douceur. Page après page la tension monte et on se doute que l'histoire va basculer d'un moment à l'autre... Et effectivement, ça bascule et plus rien ne sera comme avant... Une lecture puissante qui fait réfléchir sur les choix qu'on fait, sur nos actions et les conséquences qu'elles entraînent... Le style est beau et le récit est intense!

    Comme ce titre contient le son "é" écrit d'une de ces manières : é, et, ai, er, ez, il participe au Challenge sous la contrainte organisé par Philippe.


    Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.

    La version broché compte 411 pages et ce livre participe de justesse au Challenge 1 Pavé par mois.

    vendredi, avril 13, 2018

    Millenium 5 : La fille qui rendait coup pour coup - David Lagercrantz

    Millénium 5 : La fille qui rendait coup pour coup
    David Lagercrantz

    Editions Actes Sud (Actes Noirs)
    401 pages

    Quatrième de couverture:
    Suite aux infractions qu'elle a commises en sauvant le petit garçon autiste dans "Ce qui ne me tue pas", Lisbeth Salander est incarcérée dans une prison de haute sécurité pour négligence constituant un danger public. Lorsqu'elle reçoit la visite de son ancien tuteur, Holger Palmgren, les ombres d'une enfance qui continuent à la hanter ressurgissent. Avec l'aide de Mikael Blomkvist, elle se lance sur la piste de crimes d'honneur et d'abus d'Etat, exhumant de sombres secrets liés à la recherche génétique.

    Lisbeth est en prison et essaie de protéger une détenue harcelée. Dès sa sortie, elle ne manquera pas de rendre visite à sa famille qui est à l'origine de ce harcèlement à distance. Son ancien tuteur Holger Palmgreen s'est vu remettre un rapport indiquant que des études ont été menées sur des jumeaux. Etant donné qu'il commence à déterrer une piste, il sera éliminé purement et simplement. Lisbeth et Mikael ne manqueront pas d'enquêter sur les sombres secrets qui doivent impérativement rester inconnus du grand public.
    Dès qu'un nouveau millénium sort, je meurs d'envie de retrouver ces deux personnages atypiques et je ne m'y trompe pas puisque je passe toujours un très agréable moment de lecture... vivement le prochain tome! 

    Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018. 

     
    David Lagercrantz est suédois et ce livre participe au tout nouveau challenge Voisins, Voisines 2018 organisé par A propos de livres.
     
    Petit pavé, la version broché compte 401 pages et participe donc de justesse au Challenge 1 Pavé par mois.