vendredi, août 18, 2017

Les morsures de l'ombre - Karine Giebel


Quatrième de couverture:
Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...

Vous l'aurez deviné, je dévore du Karine Giebel à la première occasion...
Plus court que la plupart de ses thrillers, mais quelle angoisse! Lorsque Benoît se réveille dans cette cave, il ne comprend pas comment il a pu arriver là alors qu'il avait suivi une superbe créature. Sauf que Lydia le traquait depuis des semaines... elle doit retrouver le corps d'Aurélia et pour cela elle est prête aux pires tortures.
Karine Giebel nous embarque dans une histoire de victimes et de bourreaux... tous les personnages ont des torts à expier et malgré cela on se prend d'affection pour certains... encore un excellent moment de lecture!

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.



mercredi, août 16, 2017

Bilan de mes lectures du mois de juillet 2017

Voici venu le moment de faire le bilan des lectures du mois de juillet...


  • Votre santé sans risque - Dr Frédéric Saldmann

Challenge polars et thrillers édition 2017/2018



Ca y est! C'est reparti pour une année de polars et thrillers!
Cette année, Sharon perpétue le challenge Polar et Thrillers et voici les différentes catégories. Elles ne sont pas obligatoires, simplement des indications pour celles et ceux qui en auraient envie :
– jusqu’à cinq livres lus : Imogène.
–  de cinq à quinze livres lus : Montalbano.
– de quinze à vingt-cinq livres lus : Miss Marple.
– de vingt-cinq à cinquante livres lus : Erlendur.
– de cinquante à soixante-quinze livres lus : commissaire Maigret.
– de soixante-quinze à cent livres lus : Sherlock Holmes.
– plus de cent livres lus  : Walt Longmire.
Je rappelle le principe : lire tous les romans policiers possibles, que ce soit des romans, des romans noirs, des recueils de nouvelles, des mangas, des bandes dessinées, des romans de littérature jeunesse, voire, pourquoi pas, des essais. Bref, vous l’aurez compris, tous les genres, toutes les destinations sont permis !

Il s'agit de la 6e édition du challenge et c'est ma 5e participation. Je vise à nouveau la catégorie Erlendur. Cela fait 2 années de suite que j'arrive à comptabiliser 35 lectures, on va voir si j'arrive à maintenir ce cap.

Mes lectures ainsi que les liens vers les différents billets se rajouteront au fur et à mesure:
1. Pandemia - Franck Thilliez
2. L'emprise du passé - Charlotte Link
3. Les morsures de l'ombre - Karine Giebel
4. Au fond de l'eau - Paula Hawkins

L'emprise du passé - Charlotte Link



Quatrième de couverture:
Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L'enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication. La vérité, cependant, c'est que Kate avance nettement plus vite que lui. Elle n'a pas plus tôt mis le nez dans l'affaire que les pistes se multiplient – et, avec elles, les morts. Dont celle d'une certaine Melissa Cooper, qui aurait été un temps la maîtresse du défunt. Tandis que Caleb, persuadé que Richard a subi la vendetta d'un malfrat, épluche les archives de la police, Kate, de son côté, va creuser la vie de ce père dont elle croyait tout savoir... Mais est-elle vraiment prête à remuer le passé ?

Voilà la lecture de mon premier polar de Charlotte Link achevée... ça faisait quelque temps qu'on me vantait ses polars, mais je n'y avais pas encore goûté. Grosse erreur! Elle nous livre un excellent page turner en ouvrant les portes du passé du père de Kate, passé qu'elle va s'efforcer de découvrir quitte à en ressortir avec des ressentiments vis-à-vis de ce père qu'elle aimait tant. Le style d'écriture est certes relativement simple, mais on se prend tout de même au jeu, car moi aussi je voulais savoir les tenants et les aboutissants et c'est avec une certaine frénésie que j'ai tourné les pages...
A côté de l'enquête policière, nous faisons connaissance avec une famille qui a eu le bonheur d'adopter un petit garçon. Sauf que la mère biologique débarque soudainement dans leur vie et va bousculer pas mal les choses. Là aussi on ne voit pas tout de suite le rapport avec l'enquête, mais ça permet d'introduire une histoire secondaire dans l'histoire et de rendre la narration un peu plus complexe.
Le premier certes, mais sûrement pas le dernier... à suivre...


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.


La version poche compte 538 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.
 
Charlotte Link est allemande et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.

lundi, juillet 17, 2017

Le pavé de l'été 2017

Les vacances d'été approchant à grand pas, et ce ne sont pas les pavés qui manquent dans ma PAL, alors voilà l'occasion rêvée de participer au Challenge Pavé de l'été: le Challenge Pave de l'Eté... Organisé par Brize, ce challenge est organisé depuis 6 années consécutive.
J'avais participé à la deuxième édition et j'y retourne cette année avec grand plaisir...

Il s'agit de lire un pavé (au moins 600 pages quel que soit le format) avant le 30 septembre 2017... Comme j'ai de nombreux pavés dans ma PAL, ce sera l'occasion d'en lire un, voire plus...

Mon premier choix s'est porté sur Pandemia de Franck Thilliez. J'ai commencé doucement, puisque je l'ai choisi en version audio.



A suivre donc... Les liens des pavés éventuels qui viendront s'ajouter à celui-ci, seront repris ci-dessous, ce qui permettra d'avoir une liste récapitulative:

1. Pandemia - Franck Thilliez

Si vous voulez participer au challenge, n'hésitez pas à vous rendre ici et à laisser un commentaire avant le 10 août 2017.


lundi, juillet 10, 2017

Pandemia - Franck Thilliez



Quatrième de couverture:
Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l'Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d'intervention d'urgence de l'Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l'étang.

Franck et Lucie sont à nouveau sur une affaire. Cette fois-ci, une grippe des oiseaux se déclare mystérieusement (d'ailleurs Lucie va être d'emblée infectée, ce qui va l'éloigner de l'enquête directement) et un personnage tout habillé de noir avec un long bec est au coeur de tous les témoignages.
Parallèlement nous suivons l'histoire d'Amandine, dont l'époux Phong souffre d'une insuffisance immunitaire et peut mourir à cause d'un simple rhume, alors qu'elle est biologiste à l'Institut Pasteur et donc constamment en contact avec des virus plus ou moins dangereux, ce qui rend sa vie privée particulièrement compliquée.
Policiers et chercheurs vont se croiser et oeuvrer pour découvrir l'origine de ces virus (au pluriel puisqu'ils vont être confrontés à plusieurs types de virus) et pourquoi ce personnage s'obstine à mettre le monde en danger de mort.
Encore une chouette enquête menée par Franck Sharko. Je me suis rendue compte à la fin que la lecture d'Angor aurait été un avantage, puisque visiblement on y retrouvait déjà l'homme en noir, mais bon, cela ne m'a nullement empêchée de suivre l'histoire malgré tout.


Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars édition 2017/2018.



La version broché de ce livre compte 703 pages et ce livre participe donc également au Challenge été 2017 organisé par Brize.
 
 

vendredi, juillet 07, 2017

Quand sort la recluse - Fred Vargas


Quatrième de couverture:
« - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ? »

Ca fasait longtemps que j'attendais le nouveau Vargas et surtout le retour d'Adamsberg. Et elle s'est fait désirer Fred, puisque son dernier livre est sorti il y a 2 ans.
Ca commence très fort puisqu'Adamsberg doit rentrer à Paris pour résoudre le meurtre d'une femme écrasée par un 4x4, enquête qu'il boucle en moins de temps qu'il faut pour le dire. En parallèle se profilent les morts mystérieuses suite à des piqûres d'araignées prétenduement inoffensives... Qu'est-ce que cela signifie? La recluse serait-elle soudainement devenue dangereuse? Adamsberg est bien décidé à prouver que ce sont des meurtres et à innocenter la pauvre recluse qui ne demande pas mieux que de retourner dans l'obscurité, bien à l'abri du regard malveillant des humains...
Avec Fred Vargas, on patiente longtemps, mais on est sûr de passer un excellent moment et cette lecture est un véritable coup de coeur. Par ailleurs, on apprend plein de choses sur les araignées mais également sur les recluses, ces femmes qui, pour une raison ou une autre, décidaient de se couper de la société et s'enfermaient délibérément.
La couverture du livre est magnifique, ce qui en fait un très bel objet en sus du plaisir de lecture qu'il m'a apporté. J'attends déjà le prochain avec impatience...

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.
 
La version broché compte 496 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

vendredi, juin 30, 2017

La princesse des glaces - Olivier Bocquet, Léonie Bischoff


Quatrième de couverture:
La première adaptation en bande dessinée de la célèbre série de polars de Camilla Läckberg.
Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard – encore une mise en scène de suicide…
Publié en Suède en 2003 et traduit en français en 2008, La Princesse des glaces est chronologiquement la première des enquêtes d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrik Hedström. Six autres romans de la même série ont paru depuis. La série policière la plus attachante du moment, dont Léonie Bischoff et Olivier Bocquet donnent, en bande dessinée, une transposition inspirée.


J'ai lu le livre il y a quelques années déjà, mais en replongeant dans cette bande dessinée, l'histoire m'est directement revenue en mémoire et j'ai apprécié de replonger dans l'univers d'Erica Falck. Les dessins sont très jolies et la trame initiale de l'histoire est respectée... une manière sympatique de revisiter des polars qu'on a lu précédemment...

Cette bande-dessinée participe au Challenge Thrillers et Polars.

jeudi, juin 29, 2017

Bilan de mes lectures du mois de juin 2017

Voici venu le moment de faire le bilan des livres lus en juin... 2 énormes pavés ont bien rempli ce mois de juin que j'ai clôturé par une BD...

 
 

Promesse - Jussi Adler Olsen


Quatrième de couverture:
Bornholm, une île danoise de la mer baltique, fin des années 1990. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix-sept ans plus tard par demander l'aide de l'inspecteur Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête.
À l'initiative de Rose, l'assistante du flegmatique Mørck, l'insolite trio du Département V en charge des cold cases débarque sur l'île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons...

A chaque fois que j'entame une nouvelle enquête du département V, j'ai peur d'être déçue, d'atteindre l'enquête de trop, celle qui va me lasser de suivre les aventures de Carl, Rose et Assad... et ben, ce ne fut pas encore le cas avec cet opus qui a tenu toutes ses promesses.
L'inspecteur Habersaat, sur le point de partir à la retraite, contacte Carl pour lui demander de reprendre le flambeau sur une enquête qui l'a obsédé tout au long de sa vie, demande que Carl décline aussi sec... sauf qu'Habersaat n'a pas dit son dernier mot et se suicide à son pot de départ. Voilà qui ne manquera pas de pousser l'équipe du département V à remonter les pistes suivies par Habersaat, afin de découvrir enfin ce qui est arrivé à Alberte ce jour-là.
Malgré certaines longueurs, les enquêtes du département V me tiennent quand même toujours en haleine jusqu'à la dernière page.

Ce livre participe au Challenge Thrillers et Polars.


La version broché compte 660 pages et ce livre participe donc également au Challenge 1 Pavé par mois.

  
Jussi Adler-Olsen est danois et ce livre participe au challenge Voisins, Voisines 2017 organisé par A propos de livres.